Michel Hebert, Parlons Davie…

Posted: April 5, 2011 in Je pense

C’est parce qu’il est proche de la CSN que le Bloc québécois de Gilles Duceppe prend fait et cause pour l’inchavirable chantier Davie qui, ô surprise, ô malheur, est encore au bord du gouffre…

Il n’y a que l’amitié pour expliquer pareille connerie. Parce qu’à l’évidence, se porter à la défense de ce bazar caracolant d’une faillite à l’autre n’inspire pas les meilleurs sentiments chez la majorité des électeurs, à Lévis comme à Québec…

Un vote pour le Bloc, c’est un vote pour la Davie et, si vous voulez mon avis, ce n’est pas très sexy… Mais la Davie, n’est-ce pas un peu le Bloc, et vice versa?

J’aurais cru qu’enfin, seize ans après la défaite de 1995, on profiterait de l’actuelle campagne fédérale pour parler de la souveraineté… Surtout que samedi prochain, Pauline Marois ressuscitera l’idée d’un troisième référendum. Erreur de ma part: le Bloc a émis, lundi, un communiqué titré ainsi: Parlons Davie…

Alors parlons-en puisque vous y tenez. La Davie, messieurs-dames du Bloc, sachez qu’on l’a rangé dans le même tiroir que les fusions forcées du PQ; on sait à qui ça profite ce genre d’opérations, aux huissiers, aux banques et aux amis politiques.

Si le Bloc était un peu moins montréalais, un peu moins sectaire, il n’aurait pas bouclé sa première tournée électorale à Québec et Lévis en répétant qu’il faut sauver (encore!) la Davie. Mais cela, j’en conviens, sert à cacher autre chose…

M. Duceppe exige une garantie de prêt! Je me demande s’il ne souhaite pas secrètement une «garantie de perdre»… Pas besoin d’aller chez National pour deviner qu’il n’y a pas un dossier plus nuisible sur le plan politique que la défense de cette épave d’une autre époque industrielle.

Les électeurs de Lévis et de Québec en ont tout simplement marre des naufrages et des opérations de sauvetage faites à coups de millions en fonds publics.

Ils ont lu toutes sortes de manchettes au cours des années. Le miracle devait être accompli jadis par des Grecs pleins aux as. Puis des Américains ont raflé les subventions, vidé le fonds de roulement pour disparaître à Chicago. Puis vinrent des Norvégiens, pas moins poches que les autres. Et voilà des Italiens! Ne manque plus que Berlusconi pour sabrer le champagne!

Le mieux serait de mettre la Davie aux enchères à l’ONU. Ça donnerait une chance à la Mongolie extérieure de faire une proposition.

La visite de M. Duceppe ce week-end n’a pas été d’une totale tristesse. J’ai bien ri quand il a comparé les députés conservateurs à des poissons. Il a dit à peu près la même chose aux journalistes qui l’avaient suivis à l’aquarium pour noter et transmettre son coup de gueule quotidien. «J’ai lancé des lignes, et vous êtes tous là»…

Évidemment, celles «zé» ceux qui ne sont pas nés sous le signe du flétan ont pu se sentir blessés mais, bof!, en ce beau printemps fiscal, qui n’a pas le vague sentiment d’être un beau poisson?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s